Face aux propos que prononcera Mardi 3 février le Président de la République concernant le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, voici trois séries de chiffres inconstestés. De Juillet 2007 à Septembre 2008, dernières données officielles connues, les temps de parole consacrés par les trois premières chaînes de télévision respectivement à la droite et à l’opposition dans les principaux journaux télévisés sont les suivants : sur TF1, 11 H 22 contre 3 H 39 ; sur France 2, 44 H 29 contre 18 H 24 ; sur France 3, 30 H 32 contre 15 H 53.

On peut en tirer la conclusion que le CSA est une institution remarquable, que la législation française est admirable, que le Président de la République est exceptionnel, on peut aussi penser que la réalité est totalement contraire à un pilier de la démocratie qui s’appelle l’égalité audiovisuelle.

D’où ma proposition : établir l’égalité audiovisuelle. C’est simple. C’est démocratique. Et cela ne coûte rien.

Laurent FABIUS